GO BACK
        TO MENU

        Cet article est la suite d’un premier article : Pour le lire cliquez-ici.

        Suite, 6 premiers mois à Montréal

        La restauration est elle chère ?

        J’ai envie de parler du vin en premier 🙂 Car on adore les restaurants italiens et j’aime bien prendre avec mon plat de pâtes ou pizza un verre de vin rouge. J’ai décidé d’arrêter* d’en prendre car généralement ça tourne autour de 15$, soit 20$ le verre avec taxe et tips. Donc plus ou moins 14 euros. Je me disais préférer m’acheter une bouteille à la SAQ, même si ça reste également bien plus cher qu’en France. Mais je continue à m’offrir un verre de vin au restaurant. Ou encore de cidre à la crêperie (7$ la bouteille de Kerisac a la SAQ, contre 17$ sur place et 2 euros en France)

        (*Honnêtement je n’ai toujours pas arrêté.^^) .

        Donc pour répondre mieux à la question, je fais moins de restaurant ici car oui ça reste -selon moi- plus cher. Et vu qu’on aime les italiens et les crêperies, et bien qui dit pâte, crêpe, pizza : Dit fromage. Et le fromage est excessivement cher ici donc tu termines avec une note elevée. En moyenne on paye 75-80$ pour deux, avec un verre pour 2 (lol), deux plats, et 1 dessert pour deux. soit 50-60 euros environ. Après selon le type de plat et restaurant, ça sera plus ou moins cher. L’autre fois on a payé 26$ pour une assiette de spagettis avec fromage, poivre et beurre. Et en toute sincérité il y avait 5 bouchées.

        Après si on va à « Frites alors » ou manger un ramen ça sera moins elevé. Le fastfood ne coûte pas cher.

        Voilà ce n’est qu’un avis, et un avis d’une freelance qui ne gagne pas des 1000 et des 100. Donc forcèment je fais plus attention mais malgré tout j’aime aller au restaurant, m’offrir un verre de temps en temps ou aller manger un bout dans un petit coffee shop. Et je ne dépense mon argent (c’est assez fou quand j’y pense!!) que dans la nourriture donc bon…

        Ma rue.

        Est ce que c’est cher de s’offrir de bons produits ?

        Je pourrai faire un article sur tous les supermarchés, sur les différentes boutiques de « vrac ». Croyez-moi j’en deviens presque folle, je fais plein de comparaison !

        Mais 1/ J’adore faire les supermarchés et comparer les produits, en comparant avec différentes villes et pays et 2/ avec mon métier, je dois tout le temps faire les courses.

        Supermarchés

        Je passe ma vie à aller au supermarché, cuisiner, faire la vaiselle (j’ai un lave vaisselle!). Donc je commence à bien connaitre et la réponse est : Il faut vraiment faire ses courses à différents endroits si tu veux de bons produits et à un coût correct. Ce n’est question que d’habitude. Ce qui parfois rend un peu neuneu mais bon. On a notamment une grande descente de yaourt, et ici ce ne sont que (quasiment) de gros yogourts.

        Et les prix sont vite élevés donc quand y’a une super promo tu en achètes plusieurs. Et oui, ici ils adorent les promo. Je me suis donc vite retrouvée avec des produits en double ou triple ou même plus « car c’est moins cher ». Ca marche leur système de promotion. Et après tu te retrouves avec des kilos de bleuets ou des kilos de céréales étranges dans tes placards.

        Le beurre ! Parlons en. Il est coupé à l’eau donc bien différent du bon beurre français. Ici tu as du beurre doux, du beurre demi-sel et du beurre salé. Et ça coûte environ 6/7$ la plaquette. Donc la pâtisserie revient vite à (très) cher et en plus tu dois retravailler les recettes car le beurre est totalement différent. Et le beurre moisi. J’ai été choqué de voir mon beurre moisir dans le frigo. Et tu as plein de choses qui moisisse très vite. Et d’autre, à l’inverse, qui tiennent extrêmement bien. Trop longtemps pour être vrai. Ha et j’ai eu une passion pour le raisin ici. J’en achète par kilos (vraiment). Mais parce qu’ils sont modifiés, sans pépins et avec supplément sucre. Surtout mon dernier achat me l’a fait réaliser. J’avais l’impression de manger une confiserie. C’est délicieux mais je vais devoir me calmer …

        rue clark montréal

        Où je fais mes courses?

        Je fais mes courses principalement à PA supermarché, PA Nature, Provigo (pour le poisson comme me conseillait Maelys :)) et Métro si je passe à côté. J’essaye de trouver du temps pour aller au marché mais c’est moins évident car je n’habite pas à côté. Je dois donc acheter en gros stock et anticiper mes recettes pour ne rien gâcher.

        Et je vais plusieurs fois par semaine « juste » acheter du granola (oui faudrait que je le fasse 100% maison mais c’est mon petit plaisir) et le yaourt. On a une descente de granola incroyable chez nous, le paquet se termine en 2 petits dej et demi.

        Costco n’est pas cher mais aux extrémités de la ville. Si vous avez une voiture ça vaut le coup d’y aller car c’est vraiment le moins cher. Tu dois juste acheter de grosses quantités (11kg de farine, 40 rouleaux de papier toilette, 8 saucisses, 18 oeufs…). Je suis aussi allée plusieurs fois chez Aubut, où tu peux acheter des produits alimentaires en grosse quantité ou ustensiles de cuisine pour les pros.

        Pour l’alcool fort et le vin, je vais à SAQ. SAQ sélection est plus grand et propose plus de choix.

        Pour le vrac je vais chez Frenco, très bon rapport qualité prix. Vrac et Bocaux est beau et bien, mais plus cher. Ces deux boutiques proposent beaucoup de produits type lessive ou dentifrice ou vaisselle en vrac. Il y a également Vrac en Folie à côté du marché Jean Talon, par exemple le kilos de pécan est moins cher là bas. Mais si tu veux des noix de pécan encore moins cher c’est à Costco ou la marque Irrésistibles vendue dans quelques supermarché Métro ou Super C.

        Pour un côté bio, allez chez PA Nature ou Rachelle Bery (une chaine). Le vrac sera quand même plus cher.

        appartement mllecoton

        Quels inconvénients depuis ton installation?

        Rien de très inconvénients. Juste que ici quand tu rentres dans un appartement tu ne fais pas d’état des lieux et les anciens locataires ne sont pas obligés de nettoyer. Donc on s’est retrouvé avec un frigo et un four (par exemple) dans un sale état. La cuisine pareil. Et pourtant je ne suis pas maniaque.

        Et il y a pas mal de choses qui partent en cacahuète dans l’appartement mais on s’y fait.

        A côté de ça, je n’aurai jamais autant cohabité avec les fourmis et araignées. Parce que l’on vit dans un appartement typique de Montréal et non un condo. Donc on va dire que les joints ne sont pas en parfait état et que les insectes font leur vie.

        Les insectes aiment aussi nos poubelles. Ici tu as une poubelle « normale », une poubelle de compostage et une poubelle à recycler. Le camion passe une fois par semaine donc en été il est conseillé de mettre ton composte au congélateur sinon vive les mouches et petites larves !

        Si tu laisses la poubelle dehors, attention aux écureuils qui seront ravis 🙂

        Ha, ce n’est pas un réel incovénient car c’est comme ça pour tout le monde, mais internet reste relativement cher et surtout l’électricité. Nous qui avons en plus un grand appartement (je ne vais pas m’en plaindre) et que je travaille à la maison, la note monte très très vite. La dernière note était de 120$.

        6 premiers mois à Montréal

        Les gens sont-ils accueillants ?

        Les québécois sont chaleureux. On t’aide dans la rue si tu sembles perdu. Dans le métro tout le monde est civilisé. Comme dans le bus, tu dois faire la queue pour y monter. Si tu es en retard, tu fais la queue comme tout le monde et tu ne pousses pas bibi pour rentrer avant lui.

        Dans les magasins, on te demande comment tu vas. Et on te tutoie, ça demande un certain temps d’adaptation mais ça rend les choses plus accueillantes.

        Y a t’il un quartier que tu conseilles pour y vivre ?

        Avec Matthieu, quand on était encore à Paris, on avait dit « on ne va pas s’installer sur le Plateau, c’est le quartier des français. On veut s’intégrer ».

        Plateau & Mile-End

        Bon finalement gros crush pour le Plateau et le quartier qui est collé au Plateau, le Mile-end. On s’y est donc installés. Le Mile End est un quartier plus anglophone, tu as énormément de restaurants, de jolies maisons, de petits cafés, des boulangeries … Une vraie vie de quartier que j’adore ! Que ça soit au Plateau ou Mile-End, tu peux faire une soirée dans un tout petit périmètre tellement tu as des bars et restaurants. Et malgré ça, c’est très calme. Pour vous dire : de notre chambre on entend les grillons.

        Calme et nature.

        Dans ces deux quartiers, tu as beaucoup de verdure et de très belles maisons. C’est également toutes ces choses qui font qu’on se sent mieux ici qu’à Paris. C’est agréable à vivre. Tu as de grands espaces, tu vois le ciel, tu as des arbres partout. Tu es éloigné du centre et tu as pourtant toutes les commodités autour de toi.

        Du printemps à l’automne, tu es dans un quartier vert. Tu as des lucioles la nuit. Des grillons le soir. Des oiseaux et écureuils la journée. Tu as également plein de « ruelles vertes », ce sont des ruelles avec beaucoup de nature aménagées par des résidents et/ou des groupes d’éco-quartiers. Ca contribue au charme de Montréal.

        J’adore m’y engouffrer. Tu ne vas croiser personne, tu vas être au calme et tu as plein de choses à regarder. Les plantes, les arrières des maisons, les jardins …

        Que tu sors pour aller boire un café ou faire les courses, tu te sens bien. Et le trajet sera toujours agréable. Et tu vas toujours croiser des petits écureuils qui font leur vie.

        Les personnes que tu croises sont posées, sans stress. Tu ne vas pas croiser des gens en costard cravate très speed, ce n’est pas le quartier. Tout le monde est calme. Tu prends le temps de vivre.

        Verdun

        Nous avons eu un gros coup de coeur pour un appartement à Verdun, refait à neuf par une photographe. C’était un loft, avec grand balcon. Et un grand îlot central (enfin avec cette taille ce n’était plus un îlot) je m’imaginais déjà donner des ateliers à 12 personnes, c’était si grand et lumineux. Mais c’était Verdun, et loin du centre. Donc ce quartier je le conseille quand tu veux être au calme, t’installer et/ou fonder une famille et que tu n’aimes pas sortir chaque soir au « centre ». Je conseille également ce quartier si tu as besoin de nature au quotidien. Verdun est proche du fleuve St Laurent, et honnêtement c’est si beau et ça te déconnecte de la ville.

        Centre ville

        Il y a également le centre ville (vers la place des arts) là tu as les buildings avec les condos. De grands appartements avec les grandes baies vitrées.

        C’est un secteur vivant où on y trouve des gratte-ciel, les musées, des grands magasins, des boutiques et beaucoup de grosses entreprises. Egalement c’est là où tout se passera les choses administratives, comme la RAMQ ou permis de conduire.

        Et d’autres.

        Rosemont, la petite Italie, Villeray et Outremont sont de très bons quartiers également et tu peux trouver des loyers moins cher. Néanmoins une grande partie de Outremont est justement très « classieuse ».

        Je ne vais pas tout citer car ça serait un article encore plus long, et chacun a son avis sur le sujet. Ce que je peux dire c’est que même avec les nombreuses vidéos ou articles que j’avais regardé avant de partir : Je n’avais pas bien imaginé. Chaque quartier apporte un feeling, une sensation. Chose que tu n’as pas en regardant tout ça à travers ton écran d’ordinateur. Il faut vraiment s’y rendre pour savoir où tu te sens bien et ça, c’est propre à chacun.

        6 premiers mois à Montréal, expatriation d'une photographe et vidéaste culinaire freelance - vélo rose

        Trouver un appartement est-il simple ?

        On parle actuellement de la crise des logements, donc on a mis plus de temps que l’on aurait imaginé. C’était comme Paris, parfois on devait faire la queue pour un appartement. Et les loyers étaient bien plus élevés que ce que l’on nous l’avait dit. Les prix ont flambé sur cette dernière année. « A cause des français vous diront certaines personnes ». Donc non ce n’est pas de tout repos et la plupart qui souhaitait changer d’appartement cette année on finalement décidé de rester chez eux.

        Nous avons fait 21 visites, sans avoir de quartier de prédilection. Nous allions faire 30 visites si la propriétaire du 21eme appartement ne nous avait pas choisi.

        6 premiers mois à Montréal, expatriation d'une photographe et vidéaste culinaire freelance à Montréal. Après 9 ans à Paris

        Les papiers à avoir pour venir et passer la douane sans stress ?

        (cela varie en fonction de profil. Nous, nous avons un permis de travail fermé et un permis de travail ouvert.)

        • Lettre de soutien de votre boite
        • Contrat de votre boite
        • Demande de visa approuvée
        • Preuve de couverture maladie
        • AVE
        • Offre d’emploi de la boite
        • Preuve de paiement pour visa de la boite
        • Passeport
        • Carte d’identité
        • CV
        • Casier judiciaire
        • Acte de naissance
        • Preuve de fonds bancaires
        • Formulaire CPAM (nous ne l’avions pas)
        Bixi à disposition pour faire du vélo !

        Voilà notre petite liste de « dernière minute » avant de partir, si ça peut aider

        • Verifier les vaccins
        • Bilan de santé
        • Dentiste
        • Vendre toute notre vie
        • Ranger, laver et rendre l’appart
        • Résilier Internet
        • Puis Résilier mutuelle
        • Et l’assurance habitation (envoyer etat des lieux)
        • Et enfin EDF
        • Photocopier tous les documents importants
        • Faire tous les changements d’adresse (impots, CPAM, pole emploi, banque, AFER)
        6 premiers mois à Montréal, expatriation d'une photographe et vidéaste culinaire freelance à Montréal. Après 9 ans à Paris

        La liste des choses à faire en arrivant à Montréal

        • Ouvrir Compte bancaire
        • NAS : simple a obtenir et gratuit
        • S’inscrire à la RAMQ : 425, boulevard de Maisonneuve Ouest
          3e étage, bureau 301
          Montréal (Québec)
          H3A 3G5
        • Prendre un Numero de Tel canadien (chose que je n’ai pas encore faite)
          Résilier nos forfaits de tel francais (j’ai encore forfait français, fortfait free qui fonctionne au Canada. Matthieu a pris un forfait chez Fido)
        • Un peu plus tard :
          Faire Permis de conduire international : obligatoire pour conduire au bout de 6 mois
          Région de Montréal : 514 954-7771
        6 premiers mois à Montréal, expatriation d'une photographe et vidéaste culinaire freelance à Montréal. Après 9 ans à Paris

        J’arrête ce roman après ces listes, n’hésitez-pas si vous avec une ou 1000 questions, je prendrai le temps d’y répondre sur cet article ou un prochain !

        Article – suite 6 premiers mois à Montréal partie 2

        3 COMMENTS

        Regarde le site NousRire pour acheter des aliments bios, de qualité et en vrac 😉 pour le beurre, il ya régulièrement des spéciaux à Métro, et une plaquette se congèle parfaitement. Profite bien de l’automne, cette saison est splendide au Québec et te fera encore plus aimé ta vie ici!

        Bravo! Très agréable de te lire 👍🏻🙌🏻

        Merci Thomas d’avoir pris le temps de lire, ça me touche beaucoup ! 🙂

        Leave a Comment

        Your email address will not be published. Required fields marked *